Ici et maintenant

« Je suis là ! ». C’est souvent ce que l’on répond lorsque quelqu’un nous cherche. Ca semble évident pour nous mais cela n’aide pas forcément la personne qui nous cherche… « Mais c’est où, là ? » répond-elle si son oreille ne l’a pas guidée vers nous. C’est étonnant… Nous pensons savoir où nous sommes et pourtant une autre personne ne peut pas forcément le saisir. Savons-nous vraiment où nous sommes ? Est-ce vraiment si simple et si clair de dire « Je suis là ! » ? Je me rend compte au fil des années que la qualité de présence n’est pas si facile à vivre que cela. C’est simple pourtant d’être là ! Et oui… C’est simple mais pas facile diront certains… Etre là convoque tout notre être, tous nos sens, une grande humilité, beaucoup de lâcher prise et de confiance. Dire « Je suis là ! » est peut-être même de trop. Si effectivement je me tiens là, simplement, les mots sont inutiles et je suis là parce que « je suis » tout simplement. Travailler à une qualité de présence plus fine me permet de me réformer de l’intérieur. Non pas à la force du poignet avec violence et aveuglement mais en faisant de mieux à mieux attention à ceux qui sont là, à ce qui se passe autour de moi, aux sons, aux couleurs… En même temps, tout cela est une partie de moi mais ne restreint pas celle que je suis à cela. Les émotions aussi sont des guides de mon attention, ni une fin en soi, ni l’identification de celle que je suis. Je suis une chercheuse de Vérité. Celle de Dieu, celle du monde, la mienne, celle de l’Art… La vie que j’ai eu dès mon bas âge a souvent été colorée par le mensonge, telle une loyauté familiale. Cette dure réalité a creusé ma soif de Vérité. Tant mieux ! Je n’ai que le Présent pour vivre. Nous n’avons que le présent pour vivre pleinement. La Passé n’existe plus et le Futur n’existe pas encore. Ce Passé nous a souvent blessés et conditionnés, mais nous ne sommes pas ce Passé, ces blessures, ces manques, ces émotions perturbées. Nous ne sommes pas nos possessions. Nous sommes plus que cela et bien plus que nous pouvons l’imaginer. Nous sommes la Vie ! Le Futur n’existe pas mais il sera à la couleur de nos décisions, de nos choix du Présent. C’est pour cela que je trouve vital d’être attentive au Présent, à l’instant, ici et maintenant. C’est notre seul espace de liberté et de vérité. Le reste est dans l’imaginaire et la spécualtion. Il m’a été parfois si difficile de lâcher-prise et de rester dans la confiance, de regarder avec bienveillance celle que je suis, sans jugement. Plus le temps avance et plus je goûte la simplicité vraie, celle d’être en vie, de pouvoir bénéficier de ce qui est. Comme tout un chacun je vis des épreuves et je chemine avec mon humanité imparfaite, mes tentatives et mes chutes. Mais être là, ici et maintenant me permet de rester dans la paix et le repos, la Paix de Dieu. « Oh mais je ne crois pas en Dieu » diront certains. Il n’est pas nécessaire de croire en Dieu pour goûter cette Paix rassurante. Elle est gratuite, donnée. Il s’agit d’être là ! Cette qualité de présence fait croître, petit à petit, notre être véritable. Nous pouvons goûter la vraie liberté. Quelles que soient les crises, être là, ici et maintenant avec le chant des oiseaux, le rythme des saisons, les parfums d’un plat mitonné nous placent dans un moment d’Eternité. Un petit moment d’Eternité après l’autre se tissent alors nos jours, notre vie, la Vie. Le Royaume est là !

« C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? »

Mathieu 6, 25-27