Le livre du thé (p 71) – OKAKURA Kakuzô

« Qui recherche la perfection doit découvrir dans sa propre vie le reflet de sa lumière intérieure. La règle d’un monastère zen est à cet égard des plus significatives. Chaque membre, le supérieur excepté, se voit assigné une tâche dans l’entretien du monastère et, chose singulière, c’est aux novices que reviennent les tâches les moins ardues tandis que l’on réserve les plus humbles et les plus ingrates aux moines les plus respectés et les plus avancés. »