Simple

Ce qui est simple n’est pas double, n’est-ce pas ? C’est simple ! Je pourrais dire aussi que ce qui est simple est « un » ; ou encore ce qui est simple n’est pas compliqué. Chacun de nous peut ressentir, exprimer une de ces facettes ou même chacune d’entre elles, successivement. Je dirais que c’est pour moi la recherche d’une vie simple, d’un chemin simple ; c’est à dire une vie dépouillée de ses mensonges, une vie unifiée, une vie ramenée à son essentiel, à son centre. Je suis fatiguée, usée par trop de bruit, trop d’agitation, trop de perte de sens. Qu’ai-je à chercher, sinon la paix intérieure ? Qu’ai-je à posséder, sinon moi-même ? Qu’ai-je à parcourir, sinon mon propre chemin ? Les journées ont une durée bien déterminée, de même que les nuits ! Mon énergie aussi a un niveau bien déterminé… Et compte tenu de tout cela je ne veux pas gaspiller la vie qui m’est donnée, perdre mon temps en agitation ou mouvement insensé. Alors oui, je cherche à simplifier, c’est ma ligne directrice, mon unité de mesure, la fine grille de mon tamis…

Si d’aventure je m’éloigne de la simplicité, de la simplification, mais non du simplisme, je cherche alors à ôter tout ce qui m’empêche de les retrouver. Si je suis tentée de m’agiter ou de courir les chemins pour de vaines conquêtes, je cherche à me recentrer sur cette heureuse simplicité. Je cherche la compagnie de Dieu pour m’éclairer, me guider, m’enseigner, me garder en paix. Où irais-je sans Toi ?

Serait-ce une vie égocentrique ? Je ne le pense pas, c’est plutôt une vie égoïste qui me pousse à rechercher ce qui est sain et saint pour moi afin de pouvoir être librement disponible pour les autres.

Etre simple c’est peu-être aussi oser, simplement. Oser demander… Un pardon, une aide, un conseil. Oser dire… Un merci, un compliment, une joie, une peine. Oser donner… Oser recevoir… La simplicité a beaucoup à voir avec l’humilité je pense. Libérée des jugements totalement partiels, des interprétaions totalement particulières, simplement être pour la simple raison que je n’ai pas autre chose à vivre.

« Je suis doux et humble de coeur. »

Mathieu 11, 28-30