Survivant

Un pauvre terreau, tel un manteau troué
Paroi d’un gouffre sans amour
Racines torturées, violentées

Errances épuisantes
D’une solitude où tout se perd
Horizons sans lumière

Un rebord de fenêtre comme un tremplin
Un ailleurs tant espéré
Une petite lumière éloignée, fragile

Chemin zigzaguant, se perdant
Epuisements
A la recherche des étoiles

Un long voyage
Temps étiré, emplis de mots troublés
Si fatigué

Une nuit
Glissé entre deux lignes
Au château de mon âme

Une journée
Sans territoire où me poser
De toute part agressé

Plus d’étoile pour m’éclairer
La nuit m’a glacé
Je me suis effondré

Coeur transpercé
Sans personne pour l’épancher

Une échappée ?
Une destinée ?
Une vérité ?

Vois ce que tu as fait
Tu m’as tué
Il m’a sauvé

Vois ce dont je suis fait
Coeur déchiré tel un vitrail éclaté

Couleurs amplifiées
Chansons parfumées
Vois mes pas légers vers la voûte étoilée